huitaine


huitaine

huitaine [ 'ɥitɛn ] n. f.
• 1437; de huit
Ensemble de huit choses, d'environ huit éléments de même sorte. Une huitaine de jours. Absolt Une huitaine : huit jours, et par ext. une semaine. Il part dans une huitaine. Dr. La cause a été remise à huitaine. Sous huitaine : avant que la semaine ne soit écoulée. « ils ordonnèrent aux Jésuites de quitter le royaume sous huitaine » (Balzac).

huitaine
n. f. Quantité de huit ou d'env. huit. Une huitaine de personnes.
Absol. Huit jours. Remettre une cause à huitaine.

HUITAINE, subst. fém.
A. — [Avec compl. de nom] Ensemble de huit ou d'environ huit. Une huitaine de jours. Du cap Mandibule à l'embouchure de la Mercy, on ne comptait guère qu'une huitaine de milles (VERNE, Île myst., 1874, p. 411).
B. — [Sans compl. du nom] Ensemble de huit jours consécutifs; p. ext., semaine. Huitaine franche. Nous ne serons pas (...) plus d'une huitaine séparés, ou plutôt vous ne serez pas ici guère plus de huit jours sans m'y revoir (FLAUB., Corresp., 1876, p. 340). La petite modiste qui va rêver chaque huitaine, au cinéma du quartier, de princes condescendants et de mariage à sensation (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 403).
Dans la lang. judiciaire ou admin.
À huitaine ou, plus rare, à la huitaine. Au même jour de la semaine suivante. Ajourner, renvoyer une affaire à huitaine. Assigné à la huitaine. Les parties en viendront à la huitaine (Ac. 1878, 1935). Eh bien, dimanche prochain! à huitaine... comme on dit au Palais (BALZAC, Cous. Pons, 1847, p. 71) :
Les maires de chaque commune seront tenus d'établir dans les huit jours une liste des malades, vieillards, enfants et bouches inutiles en général (...).
Messieurs, je lève la séance, et vous convoque ici à huitaine. Bonsoir.
VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 29.
Sous huitaine. Au plus tard dans huit jours, dans la semaine. Ils [les ennemis des Jésuites] ordonnèrent aux Jésuites de quitter le royaume sous huitaine, à moins qu'ils ne renonçassent par serment à l'Institut (BALZAC, Œuvres div., t. 1, 1824, p. 40).
Prononc. et Orth. : [] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1260 aus huitene de la foire S. Denis « dans l'octave de, dans la période de 8 jours autour de la foire S. Denis » (E. BOILEAU, Métiers, X, II, éd. R. de Lespinasse et F. Bonnardot, p. 29). Dér. de huit; suff. -aine2. Fréq. abs. littér. : 200. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 99, b) 897; XXe s. : a) 254, b) 131.

huitaine ['ɥitɛn] n. f.
ÉTYM. 1437; huitene, 1260; de huit.
1 Ensemble de huit choses, d'environ huit choses de même sorte ( Octave). || Une huitaine de jours.
2 Absolt. || Une huitaine : huit jours, et, par ext., une semaine. || Il part dans une huitaine. Dr. || La cause a été remise à huitaine. || Jugement à huitaine.
1 (…) l'âge, le malheur, la misère, rien ne trouva grâce devant eux : ils ordonnèrent aux Jésuites de quitter le royaume sous huitaine (…)
Balzac, Hist. des jésuites, Œuvres diverses, t. I, p. 40.
2 (…) le ronron du tribunal appelant, expédiant les causes, le monotone : « À huitaine… à huitaine… » tombant comme un éclair de guillotine (…)
Alphonse Daudet, l'Immortel, p. 359.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • *huitaine — ● huitaine nom féminin Huit jours ou environ huit jours consécutifs, une semaine approximativement : Il doit s absenter une huitaine. ● huitaine (expressions) nom féminin À huitaine, à pareil jour de la semaine suivante. Sous huitaine, dans un… …   Encyclopédie Universelle

  • huitaine — Huitaine. s. f. Huit jours. Nous avons passé une huitaine chez luy …   Dictionnaire de l'Académie française

  • HUITAINE — s. f. coll. (H s aspire) Nombre collectif de huit ou environ. Il n est guère usité qu en parlant De jours. Nous avons passé chez lui une huitaine de jours, ou simplement et plus ordinairement, une huitaine. Je laisserai passer une huitaine, la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HUITAINE — n. f. Terme collectif qui désigne un Assemblage de choses de même nature au nombre de huit. Il n’est guère usité qu’en parlant de Jours. Nous avons passé chez lui une huitaine de jours ou, simplement et plus ordinairement, une huitaine. Je… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • huitaine — (ui tè n ; bien que l h ne soit pas aspirée, il n y a ni élision ni liaison : la huitaine, les huitaines) s. f. 1°   Terme collectif. Nombre de huit ou environ. Une huitaine d hommes. Une huitaine d oeufs. 2°   Absolument. Huit jours. Je… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • huitaine — nf. (surtout de jours) : hwitan na (Cordon, Saxel), hwitin na (Albanais) / no (St Martin Porte), vwitan na (Giettaz) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Sous huitaine — ● Sous huitaine dans un délai de huit jours ou environ …   Encyclopédie Universelle

  • À huitaine — ● À huitaine à pareil jour de la semaine suivante …   Encyclopédie Universelle

  • renvoi — [ rɑ̃vwa ] n. m. • faire renvoy « avoir recours » 1396; de renvoyer ♦ Action de renvoyer; son résultat. 1 ♦ Dr. Le fait de porter une affaire devant un autre juge (que celui qui en était saisi). Demande de renvoi. ⇒ déclinatoire. Renvoi pour… …   Encyclopédie Universelle

  • huit — [ ɥi(t) ] adj. numér. inv. et n. inv. • fin XIe uit; h pour éviter la prononc. [ vit ] ; lat. octo I ♦ Adj. numér. card. (prononcé [ ɥi ] devant un mot commençant par une consonne, [ ɥit ] dans tous les autres cas) Nombre entier naturel… …   Encyclopédie Universelle